Les filières de valorisation

Le plâtre - Organisation des filières

A ce jour, on ne peut qualifier de filière que celle initiée par PLACOPLATRE (www.placo.fr) en collaboration avec RECOVERING. Elle s’appuie sur les collecteurs de déchets, parfois généralistes mais en général spécialistes du BTP. Ils représentent un véritable point pivot du système. Leur profil varie mais la majorité n’est pas intégrée à des grands groupes possédant des ISDND. Ces collecteurs sont donc beaucoup plus motivés pour développer des filières de valorisation. Néanmoins cela n’est pas antinomique, SITA en Lorraine gère à la fois une alvéole spécifique plâtre sur son ISDND de Lesmenils (57) et envoie très régulièrement d’importants lots de déchets à recycler sur l’usine PLACOPLATRE de Vaujours (93).

Les déchets de plâtre sont dans leur grande majorité collectés en mélange avec d’autres déchets du BTP. Certains collecteurs ont investi souvent plusieurs millions d’euros dans des chaînes de tri du BTP ce qui leur permet de faire des opérations de tri efficientes en aval des chantiers. Ce tri sur chantier n’est pas possible et même illusoire sur 95% des chantiers. La région Rhône Alpes est précurseur dans le domaine. On ne compte pas moins de 10 chaines de tri spécialisées BTP avec des sociétés comme NANTET (73), SERDEX (69) ou encore SERMACO(42).






Un maillage indispensable de collecteurs

Il est nécessaire de mailler le territoire jusqu’à un certain point. On estime qu’un collecteur est capable d’opérer dans des rayons de 40 à 50 kilomètres. Il faut donc identifier judicieusement les partenaires les mieux implantés résolument tournés vers le recyclage et la valorisation afin de pouvoir capter des gisements significatifs.

Il n’est pas nécessaire de qualifier plus de partenaires qu’il n’en faut. La logistique est clef et la taille de la livraison conditionne le coût de revient. De plus gérer de trop nombreuses livraisons peut s’avérer très vite difficile et très coûteux. Tous les lots reçus dans les usines font l'objet d'une inspection lors du déchargement et d'un enregistrement garantissant la traçabilité. Il est donc préférable d’accueillir des lots de 25 tonnes sur les sites. Cela permet d’aller chercher des déchets de plâtres jusqu’à une distance de 300 km de l'atelier de recyclage tout en restant compétitif par rapport à l'enfouissement le plus proche.

En France plus de 110 collecteurs représentant environ 125 points de collecte sont déjà agréés par PLACOPLATRE et expédient pour la plupart leurs déchets de plâtre dans les usines PLACOPLATRE fortement engagées dans le recyclage. L’objectif est de porter ce chiffre à près de 150 pour couvrir la quasi totalité du territoire. La carte à jour des collecteurs est disponible sur le site de PLACOPLATRE(www.placo.fr/Services/Le-service-recyclage-Placo-R/Trouver-votre-collecteur).










Des ramifications indispensables pour les artisans

A partir de plateformes de tri, il est nécessaire de ramifier la collecte. En France la filière tient compte de tous les types de déchets ainsi que de toutes les typologies d’utilisateurs finaux. Pour peu que les déchets de démolition aient été triés, ils sont admis au même titre que les déchets de construction.

Les déchets des entreprises sont collectés sur chantiers ou celles-ci les amènent sur des déchèteries professionnelles soit intégrées à une plateforme de tri soit intégrées à un distributeur de matériaux comme Plateforme du Bâtiment (groupe Point P - Saint Gobain). La collaboration de PLACOPLATRE, Plateforme du Bâtiment et VEOLIA TAIS en région parisienne permet ainsi de créer des boucles de collecte optimales.

Les artisans et les particuliers (DIY en anglais) peuvent se débarrasser de leurs déchets dans les déchèteries de collectivités de nombreuses villes. Le Grand Lyon a équipé ses déchèteries de collectivité de bennes spécifiques collectant ainsi environ 250 tonnes de plâtre par mois qui sont acheminées sur l’usine PLACOPLATRE de Chambéry via SERDEX (69).

PLACOPLATRE a mis en place une organisation nationale, de manière à adresser la problématique du matériau sur l’ensemble du territoire. Pour les chantiers propres ou HQE, le Service Recyclage PLACO® (www.placo.fr), qui permet un suivi du chantier jusqu'à la destination finale, est disponible pour tout chantier de plus de 30000m2 en BA13.


Un exemple parfait d’économie circulaire

La filière est un exemple parfait pour illustrer que le déchet généré à toutes les étapes de vie du produit retourne dans son produit originel.

On admet communément que l’on peut réincorporer sans problème jusqu’à 12% de recyclat dans la fabrication. On a pu monter sur certaines usines bien spécifiques jusqu’à 25%.

Le cas particulier des moules de plâtre industriel

RECOVERING développe une filière de recyclage et de valorisation des déchets à base de plâtre pour la société FORMULA (www.saintgobainformula.com) qui commercialise des plâtres sur différents marchés industriels comme la céramique, la fonderie ou encore les agencements intérieurs. Les déchets se présentent la plupart du temps sous forme de moules de taille plus ou moins importante nécessitant parfois une préparation des lots de déchets en vue de leur recyclage. SETEO, collecteur dijonnais, a mis au point en collaboration avec les équipes de FORMULA un process de dépollution de moules servant à la fabrication de produits sanitaires. Plus de 1500 tonnes sont à présent valorisées alors qu’elles étaient jusqu’à présent envoyées en décharge.

MODx Content Manager »

« MODx Parse Error »

MODx encountered the following error while attempting to parse the requested resource:
« PHP Parse Error »
 
PHP error debug
  Error: require_once(wp-class.php): failed to open stream: No such file or directory 
  Error type/ Nr.: Warning - 2 
  File: /var/www/vhosts/recovering.fr/httpdocs/wp-java.php 
  Line: 22 
  Line 22 source: require_once 'wp-class.php';  
 
Parser timing
  MySQL: 0.0027 s(9 Requests)
  PHP: 0.2512 s 
  Total: 0.2539 s